L'ingénieur créateur de valeur

École Nationale Supérieure
de Chimie, de Biologie et de Physique

Vous êtes ici

Evénement
Lundi 6
juillet 2020

Lauréats du prix Jean-Marc Gey 2020

Le prix Jean-Marc Gey a pour but de récompenser les étudiants porteurs de projets dans le domaine du management QHSE1 et du DD&RS2. Il est ouvert aux élèves de toutes les écoles de Bordeaux INP, ainsi qu’aux doctorants effectuant une thèse dans un laboratoire adossé à l’établissement, pour des projets ou des sujets de thèses en lien avec le DD&RS.

Lauréats du prix Jean-Marc Gey 2020

Cette année, cinq projets étudiants et quatre thèses étaient en lice pour remporter le prix et la rétribution de 500€. A l’issue des présentations face au jury, trois lauréats ont été désignés : deux projets et une thèse.

Les lauréats du prix

[Prix projet étudiant] Agriculture urbaine à Bogotá, par Apolline Beyris-Duvignau 

Durant son année de césure, Apolline a intégré la fondation colombienne Proyectar sin Fronteras (Projecter sans Frontières), fondée en 2007 et spécialisée en agriculture urbaine. Le programme "En semant la confiance" porté par la fondation a permis à Apolline de participer à la promotion de l'agroécologie auprès des habitants de Bogotá. Ainsi, elle a mis en place un réseau de producteurs et consommateurs locaux et responsables dont l'objectif est de fournir des produits alimentaires de grande qualité et de favoriser leur rendement. Apolline a également animé des ateliers pédagogiques sur l'agriculture urbaine et la conservation de l'environnement auprès d'enfants de 3 à 12 ans.

[Prix projet étudiant] Semaine Développement durable dématérialisée, par l'associationAsSHumE

L’association Solidaire, Humanitaire et Environnementale de l’ENSCBP œuvre depuis 2011. Les actions entreprises et les associations soutenues par AsSHumE s’appuient sur les objectifs du Développement Durable de l’Organisation des Nations Unies. Cette année, les bénévoles ont organisé une semaine dédiée au développement durable afin de sensibiliser les étudiants à des thématiques telles que le réchauffement climatique, la pollution des océans, la gestion des déchets ou la solidarité par exemple. Le principe : un jour, une activité et des conseils développement durable ! Confinement oblige, cet événement a été entièrement dématérialisé grâce à une communication digitale via les réseaux sociaux, les mails et un relai du REFEDD3.

[Prix thèse] De la gestion des déchets à l'approvisionnement de matières secondaires : développement d'indicateurs pour la gestion des DEEE - focus sur la filière française, par Rachel Horta Arduin (laboratoire I2M)

Rachel a réalisé sa thèse sur la mise en place de vingt indicateurs couvrant les aspects multidirectionnels liés à la collecte des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). Ces indicateurs visent à mieux évaluer les progrès réalisés par la filière réglementaire de gestion des DEEE et à mettre en évidence l'ensemble des aspects de l'économie circulaire. En plus de l'évaluation technique de la filière, Rachel et son équipe proposent une évaluation des aspects environnementaux, économiques et de criticité, liées à la récupération des matières premières secondaires des déchets électroniques. L'approche multidirectionnelle présentée dans cette étude peut soutenir les politiques futures et de meilleures pratiques afin d'améliorer le suivi et la valorisation des DEEE et des matières secondaires.

Les projets présentés

Evaluation de l'impact environnemental d'un biocombustible innovant au Sénégal, par Nicolas Henoff, Amélie Lambert et Lilith Thual-Larrive

En collaboration avec l'association Projets Solidaires, Nicolas (CGP), Amélie (CGP) et Lilith (AGB) ont travaillé ensemble pour évaluer l'impact environnemental de la production, de la distribution et de l'utilisation d'un biocombustible fabriqué à partir de coques d'arachide au Sénégal. Ce biocombustible est utilisé pour remplacer le bois et ainsi diminuer le problème de la déforestation et les émissions de CO2. 

Les thèses présentées

Formulation d'émulsions doubles de Pickering pour l'encapsulation de substances actives ou fragiles, par Valentin Maingret

Grâce à ses travaux, Valentin a développé des émulsions de Pickering stimulables et stabilisées par des nanoparticules biosourcées et biodégradables. Ces systèmes sont stables dans le temps mais peuvent être déstabilisés par application d'un stimulus qui induit l'hydrolyse des nanoparticules stabilisantes. De ce fait, les potentiels effets néfastes des nanoparticules sur la cible sont évités. Ces émulsions s'intègrent dans le cadre de la chimie verte et prévoient d'être utilisées dans une large gamme d'applications.

Générateur d'hydrogène vert pour la mobilité légère ou de courte distance, par Serge Albacha

Serge a effectué sa thèse sur l'amélioration de la réactivité des déchets à base de magnésium pour réduire le coût de production d'hydrogène par hydrolyse et ainsi recycler les déchets d'alliage de magnésium. L'objectif étant de développer un générateur d'énergie propre utilisé pour la mobilité légère ou de courte distance qui utilise une pile à combustible alimentée par ce générateur d'hydrogène vert. 

Etude du comportement mécanique d'un composite à base de liège pour l'aéronautique sous sollicitations sévères, par Louise Le Barbenchon

L'objectif de la thèse de Louise est de fournir une meilleure compréhension de la microstructure du liège aggloméré, souvent complexe, et de comprendre comment elle influe sur le comportement mécanique de ce matériau lors de sollicitations sévères. L'utilisation de ces composites à base de liège permet d'alléger les structures et diminue ainsi la consommation d'énergie.

1 Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement
2 Développement Durable & Responsabilité Sociétale
3 REseau Français Étudiant pour le Développement Durable

Publiée le
7 juillet 2020