L'ingénieur créateur de talent

École Nationale Supérieure
de Chimie, de Biologie et de Physique

Vous êtes ici

Evénement
Mercredi 18
octobre 2017

[Innovation alimentaire] 2 élèves et 1 diplômée ont participé au Hackathon Ecotrophelia

Anne-Sophie Sar, Emilie Juret (élèves-ingénieurs en 3A) et Léa Bourgoin (diplômée) ont participé au Hackathon Ecotrophelia le week-end du 29 septembre au 1er octobre 2017, à Nancy.

Hackathon Ecotrophelia

Emilie Juret, élève-ingénieur en 3e année, en photo ci-dessus, témoigne : " J'ai beaucoup appris en quelques jours : exercices de créativité, travail avec un groupe que l'on ne connaît pas, partage de connaissances et d'informations. L'ambiance était très stimulante et motivante : j'ai vraiment eu la sensation d'apporter quelque chose au groupe et au partenaire industriel. Cette expérience est très facilement valorisable en entretien, car elle montre que l'étudiant est volontaire, ouvert d'esprit et capable de travailler en équipe. Enfin, cela permet de nouer des contacts professionnels, aussi bien avec les industriels qu'avec nos futurs collègues en agroalimentaire. "

Le Hackathon Ecotrophélia

Le Hackathon ECOTROPHELIA est un rassemblement d’étudiants, aux formations complémentaires (agroalimentaire, marketing, design, numérique…), souhaitant travailler ensemble sur une problématique alliant alimentation et innovation. 31 étudiants issus de 12 Universités et Grandes Ecoles ont participé : AgroParisTech, AgroCampus Ouest, EBI Cergy, ESIX-Université de Normandie, ESIROI-Université de La Réunion, ENSA Nancy, ENSAIA-Université de Lorraine, ENSCBP - Bordeaux INP, FMA Université de Haute Alsace, ISARA Lyon, Montpellier SupAgro, ONIRIS-Nantes.

Pendant le week-end, deux entreprises partenaires, Bjorg Bonneterre et Compagnie et Saint-Hubert, ont soumis des problématiques (recherche de nouveaux concepts, de nouvelles idées...) à des étudiants et jeunes diplômés volontaires chargés, par groupe de 5, de proposer des solutions innovantes.

Crédits images : avec l'aimable autorisation d'Emilie Juret

Publiée le
26 septembre 2017