L'ingénieur créateur de valeur

École Nationale Supérieure
de Chimie, de Biologie et de Physique

Vous êtes ici

Dr. Labo & Mr. Prof : le portrait de Philippe Loubet

Dr. Labo & Mr(s). Prof est un tout nouveau format de médiation scientifique qui présente les deux facettes du métier d’enseignant-chercheur. 

Décrouvrez le portrait de Philippe Loubet, enseignant à l'ENSCBP - Bordeaux INP et chercheur à l’Institut des Sciences Moléculaires (ISM). Il est aussi chargé de mission Développement durable pour Bordeaux INP.

Si tu avais trois voeux ?

  • Exporter ce que je développe au labo et ce que je transmets à travers mes enseignements vers une société réellement durable, qu’il y ait des impacts concrets à grande échelle.
  • Aller plus loin que le labo et créer une cellule de transfert technologique dédiée à l’analyse du cycle de vie pour accompagner les chercheurs et les entreprises dans leur stratégie de développement durable.
  • Ancrer davantage les enjeux du développement durable dans les formations de tous nos étudiants, qu’ils deviennent des enseignements fondamentaux.

Quelle est la thématique de ta recherche ?

Je suis Philippe Loubet, chercheur à l’Institut des Sciences Moléculaires (ISM)*. Je travaille dans l’équipe CyVi qui s’intéresse à l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) appliquée à la chimie, mais aussi à d’autres secteurs. Mon travail repose sur la gestion de bases de données d’ACV, ainsi que sur la modélisation de ces données dans des logiciels experts. 

L’analyse du cycle de vie, pour faire simple, est une méthode globale de référence qui évalue les impacts environnementaux des produits et services durant la totalité de leur vie. Cette méthode est multicritère car elle étudie les impacts sur le changement climatique mais aussi les autres impacts environnementaux comme la toxicité, l’acidification ou encore l’épuisement des ressources.

*CNRS, Université de Bordeaux et Bordeaux INP

Quel est ton environnement de recherche ?

Avec mon équipe de recherche, nous travaillons souvent avec d'autres équipes qui nous sollicitent régulièrement pour leur venir en appui sur le développement de nouveaux produits dotés d’une performance environnementale optimale. Nous collaborons aussi avec des partenaires industriels pour les accompagner dans leur stratégie de développement durable, de responsabilité sociétale et d’éco-conception. Aussi, j’interviens dans des projets européens, notamment « Neptunus » (Intereg Atlantic Area), pour lequel j’étudie et intègre les impacts liés à l’utilisation et les pertes de plastiques dans l’évaluation environnementale des pratiques de pêche et d’aquaculture.

Quels sont les liens entre tes activités d’enseignement et de recherche ?

J’enseigne principalement à l’ENSCBP-Bordeaux INP. La majorité de mes enseignements porte sur les enjeux du développement durable, sur l’analyse du cycle de vie et son utilisation pour l’éco-conception. Il faut être au fait de toutes les nouveautés pour adapter les enseignements en fonction du développement méthodologique et des outils liés à cette expertise. Mon rôle est aussi d’accompagner les élèves-ingénieurs dans leurs réflexions quant aux impacts environnementaux et la durabilité de tel ou tel produit ou service qu’ils proposent. Ils reçoivent les clés et les outils pour quantifier les impacts de leur projet pour exercer au mieux leurs futures fonctions d’ingénieur responsable et d’effectuer les meilleurs choix pour une durabilité optimale.

En quoi être chercheur est complémentaire d’être enseignant ?

Selon moi, le chercheur se doit de maîtriser son sujet de recherche de fond en comble et de mettre ses connaissances à jour pour transmettre des connaissances justes aux étudiants qu’il encadre dans sa fonction d’enseignant. La vulgarisation scientifique est aussi un challenge qui lui permet de mieux comprendre sa discipline mais surtout de transmettre des notions pointues auprès de publics variés, parfois novices en la matière.

Comment tes compétences d’enseignant-chercheur sont-elles valorisées au sein de l’établissement ?

J’ai la chance d’enseigner dans divers départements des écoles de Bordeaux INP, en majorité à l’ENSCBP. Aussi, depuis trois ans, je suis chargé de mission DD&RS pour l’établissement : j’anime le réseau de référents DD&RS de Bordeaux INP. Ensemble, nous développons des enseignements transverses sur les enjeux du développement durable et de la responsabilité sociétale ainsi que des événements comme le Forum DD&RS et des cycles de conférences thématiques. Chaque référent porte son école dans une démarche durable pour que l’établissement s’y inscrive aussi.

Es-tu plutôt Dr. Labo ou Mr. Prof ?

En devenant enseignant-chercheur, mon premier intérêt était clairement pour la recherche. Je peux donc dire que je suis Dr. Labo ! J’aime le fait de développer de nouvelles choses grâce à la recherche sans oublier mon goût pour la transmission des savoirs, que je retrouve dans l’enseignement.

Merci Philippe !

Je souhaite participer au projet "Dr. Labo & Mr(s) Prof"